Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 juin 2007 4 14 /06 /juin /2007 17:03

Conformément à l’article L. 521.3 et autres du Code du Travail, le Syndicat SUD SANEF dépose UN PREAVIS DE GREVE ILLIMITE de 60 MINUTES par jour et poste de travail à compter du lundi 25 juin 2007 pour le personnel de l’établissement de SANEF SENLIS.

 

Les arrêts de travail se dérouleront  en FIN DE POSTE ou journée de travail pour l’ensemble du personnel.

 

 

 

Le préavis porte sur les revendications suivantes :

 

Þ      L’automatisation abusive

 

Þ      La dégradation des conditions de travail

 

Þ      L’ambiance insupportable

 

Þ      L’insécurité et la précarité accrue de l’emploi

 

Þ      Diversification et travail imposé le samedi.

 

Þ      La modification unilatérale de nos contrats de travail

 

Þ      Le harcèlement  moral et dégradation des conditions de travail / Sécurité et santé physique des salariés / Respect de l’encadrement HDA/Saint-Omer envers les salariés.

 

Þ      Le regroupement des districts et des DEX qui feront disparaître 1/3 de nos emplois

 

Þ      Respect de l’accord 99-2.

 

Þ      Receveur Intermittent.

 

Þ      Refus des surveillants péage de Saint-Omer d’effectuer le nettoyage extérieur des cabines.

 

Þ      Respect du droit à la vie privée.

 

Þ      Avenir des CDD, Contrat à Durée Déterminée / Attribution d’une indemnité exceptionnelle de fin de contrat.

 

Þ      Salaires, application et reconnaissance de l’ancienneté prévue à la convention collective.

 

Þ      Droit syndical et arrêt des discriminations envers les dirigeant, adhérents et sympathisants SUD SANEF.

 

Partager cet article
Repost0
14 juin 2007 4 14 /06 /juin /2007 08:01

SUD SANEF est représentatif et nos listes de candidats sont valables.

 

 

J SANEF ayant cru bon de contester les listes présentées par SUD, le Tribunal d’Instance de Senlis vient, le 07 juin 2007, de débouter dans sa totalité les prétentions de SANEFJ

 

 

ELECTIONS 2007

 

 

Les salariés de SANEF Senlis vont enfin pouvoir voter

 

et sanctionner les syndicats qui n’ont rien fait.

 

 

UN ENJEU CAPITAL : NOS EMPLOIS

 

 

Parce que nous dénonçons :

 

Þ   L’automatisation abusive

 

Þ   La dégradation des conditions de travail

 

Þ   L’ambiance insupportable

 

Þ   L’insécurité et la précarité accrue de l’emploi

 

Þ   La diversification

 

Þ   La modification unilatérale de nos contrats de travail

 

Þ   Le harcèlement  moral

 

Þ   Le regroupement des districts et des DEX qui feront disparaître 1/3 de nos emplois

 

 

POUR VOTRE AVENIR : VOTEZ SUD SANEF

 

 

Vos syndicats se fichent pas mal de vos légitimes revendications, Ils n’ont malheureusement effectué qu’une politique d’accompagnement patronal et l’automatisation abusive mise en place prouvent bien que tous, se fichent pas mal de votre devenir.

 

 

Patrons (voyous) et syndicats (véreux),

 

ne respectent, ni l’outil de travail, ni les conditions de travail.

 

 

Alors, OUI :

 

Ø   SUD est CONTRE tout ces chefs et « petits chefs »

 

Ø   SUD est prêt à les COMBATTRE

 

Ø   SUD est en LUTTE.

 

 

EN VOTANT SUD VOUS SEREZ ASSURÉ D’ETRE ENTENDU ET DEFENDU

 

 

Partager cet article
Repost0
22 mai 2007 2 22 /05 /mai /2007 16:24

COUR DE CASSATION :

Propos racistes, humiliants et insultants envers des subordonnés :
 « Attendu (...), que le comportement du salarié qui, étant responsable, tenait envers les membres du personnel placés sous son autorité, des propos racistes, agressifs et méprisants, donnait des ordres sans considération des capacités physiques de certains salariés ou pour les humilier , rendait impossible le maintien de la relation de travail, même pendant la durée du préavis, et constituait une faute grave ; » Cass. soc., 6 avr. 2004, no 02-41.166

Partager cet article
Repost0
19 mai 2007 6 19 /05 /mai /2007 13:08

Tribunal d’Instance de SENLIS :

 

 

CONTESTATION DES LISTES SUD AUTOROUTES

 

AUX ELECTIONS PROFESSIONNELLES.

 

 

SANEF convoque mercredi 23 mai 2007, l’ensemble des agents s’étant présentés sur la liste SUD AUTOROUTES.

 

 

Mesdames : BRUGE VERONIQUE, HOLLANDER JOCELYNE, COUDEVILLE MONIQUE, CARON GENEVIEVE, TAHON ANNE MARIE, GERMAIN NATHALIE, MAHIEUX DORIANE, LELIEVRE MARILENE, MOUTON AUDREY.

 

 

MESSIEURS : BONNEAU ALAIN, FRANCOIS BRUNO, LEFEBVRE ALEXANDRE, LEMPEREUR SEBASTIEN, LELIEVRE VALERE, LEMAITRE BORIS, VANDESAVEL JEAN MARC, LELONG CHRISTIAN, PETITPREZ ALAIN, BAILLEUX BERNARD.

 

 

Les syndicats CFDT, CFTC, CGT, CGT.FO, CGC, FAT-UNSA et CNSF sont également convoqués.

 

 

RAPPEL DES LOIS FONDAMENTALES

 

 

DECLARATION UNIVERSELLE DES DROITS DE L’HOMME

 

Le 10 décembre 1948, les 58 Etats Membres qui constituaient alors l’Assemblée générale ont adopté la déclaration universelle des droits de l’homme à Paris au Palais de Chaillot

 

 

L’article 23 stipule en son alinéa 4 :

 

Toute personne a le droit de fonder avec d'autres des syndicats et de s'affilier à des syndicats pour la défense de ses intérêts.

 

 

 

CONVENTION EUROPEENNE DES DROITS DE L'HOMME

 

 

Article 11 - Liberté de réunion et d'association stipule en son 1er alinéa :

 


Toute personne a droit à la liberté de réunion pacifique et à la liberté d'association, y compris le droit de fonder avec d'autres des syndicats et de s'affilier à des syndicats pour la défense de ses intérêts.

 


Nous vous tiendrons bien évidement informé de la décision de justice ainsi que des positions et interventions des syndicats CFDT, CFTC, CGT, CGT.FO, CGC, FAT-UNSA et CNSF, lors de l’audience.

 

Partager cet article
Repost0
16 mai 2007 3 16 /05 /mai /2007 19:45
Augmentation générale de    :    2,1 % pour tous avec effet rétroactif au 1er janvier 2007 pour les salariés présents le 14 mai 2007.

 

 2 points d'indice supplémentaires pour les échelles VI à IX C  

(+ 1 pt d'indice au 1er janvier 2007 et + 1 pt d'indice au 1er Juillet 2007).

 

                  rajout sur la valeur du panier 0,20 € au titre des périodes réellement travaillées, à compter du 1er mai 2007, soit : (après augmentation de 2,1 % = 5,8958 + 0,20 € = 6,10 €)

rajout sur la prime d’éloignement à compter du 1er mai 07

 
 
 
Par jour
Tranche 1 (2 à 5 km)
 
1,05 + 0,15
Tranche 2 ( 6 à 10 km)
 
2,00 + 0,25
Tranche 3 (11 à 15 km)
 
3,03 + 0,35
Tranche 4 (16 à 20 km)
 
3,42 + 0,45
Tranche 5 (+ 20 km)
3,78 + 0,55
 
 
Les augmentations prenant effet le 1er janvier 2007 et le 1er mai 2007 seront mises en paiement sur le bulletin de paie du mois de juin.
Partager cet article
Repost0
9 mai 2007 3 09 /05 /mai /2007 09:41

Bonjour,     Vous allez prochainement élire vos représentants pour QUATRE ans. Ce vote décisif vous invite à sanctionner les syndicats qui du fait de leur adhésion et leur signature aux accords d’entreprise présentés par SANEF ont nuis et mis en danger nos emplois.

 

 

 

 

  • Tout à commencer avec l’accord APRI : le péage ne sera plus source d’emploi.

     

  • Puis est venu l’accord sur la nouvelle prime péage. Suppression des postes de péage

     

  • L’accord salarial 2007 donne tout pouvoir à votre hiérarchie pour vous augmenter selon leurs bons désirs. (augmentation salariale à la tête du client ….)

     

 

Durant ces 2 dernières années, SUD a été contesté à de nombreuses reprises devant les tribunaux par SANEF qui rejette notre représentativité. Ce qui est plus dramatique c’est qu’à chaque fois, des syndicats ont été complices et se sont associés à la direction pour détruire et anéantir  SUD.

 

 

 

Ces mêmes syndicats qui affirment aujourd’hui défendre l’intérêt des salariés et sacrifient nos postes de travail.

 

 

 

Concernant les « avancés sociales » à SANEF :

 

 

 

SUD se pose toujours la question de savoir pourquoi les négociations des Receveurs Intermittents n’ont toujours pas abouties ?

 

 

SUD se pose toujours la question de savoir pourquoi l’accord CATS (Cessation Anticipée de certains Travailleurs Salariés) n’avance pas alors que dans certaines autres sociétés d’autoroutes (ASF) où SUD est présent, des avancés sociales significatives permettent de penser à une signature prochaine dans l’intérêt des ayants droit. SUD a donné son accord de principe et l’accord ASF sera prochainement validé.

 

 

Pour SUD il est impensable de s’apercevoir qu’à chaque réunion CE les élu(e)s » approuvent le procès verbal de la réunion précédente et donnent ainsi leur totale approbation sur la désastreuse politique sociale de l’entreprise.

 

 

 

 

Le 29 mai prochain : Fais le bon choix.

 

 

Ton avenir t’appartient il est dans ton bulletin

 

 

 

 

Je suis         Solidaire,             je vote SUD

 

 

Je suis         Unitaire,               je vote SUD

 

 

Je suis         Démocratique,    je vote SUD

 

 

 

L’ambition maladive, la gloire à tout prix : c’est pas SUD !

 

 

 

 Durant le mois qui va suivre, nous dévoilerons dans nos BLOGS, l’attitude pro patronale et pitoyable de certains délégués syndicaux des autres organsiations syndicales.

 

 

Rejoignez-nous sur nos BLOGS :

 

 

SUD SANEF & SUD AUTOROUTES

 

 

District de Saint-Omer : 06-82-09-09-58 / 06-75-83-39-08  et District de Béthune : 06-32-58-97-12

 

 

 

 

 

M. Valère LELIEVRE, Délégué Syndical SUD

Partager cet article
Repost0
7 mai 2007 1 07 /05 /mai /2007 13:05

Manifestation au péage de Villefranche-Limas

Des employés des sociétés d'Autoroute Paris-Rhin-Rhône (APRR) et Aréa dénoncent la dégradation de leurs conditions de travail

A l'appel du syndicat Sud autoroute, quelques dizaines d'employés syndiqués des sociétés d'Autoroute Paris-Rhin-Rhône (APRR) et Aréa, ont manifesté hier de 10 heures à 14 h 30 au péage de Villefranche-Limas. L'opération s'est déroulée dans le calme. Les manifestants ont distribué des tracts. Ils devaient également tenter une levée des barrières pour rendre gratuit l'accès au péage.
« Le mouvement a lieu sur l'ensemble du réseau géré par APRR et Aréa. Depuis la privatisation de ces entreprises et le rachat par le groupe Eiffage, les conditions de travail se dégradent, notamment en raison de la montée en puissance de l'automatisation des voies de péage par le biais du télépéage. Le but : le tout automatique d'ici 2010-2012 », mentionne Jean-Pierre Campanato, délégué syndical central de Sud autoroute. Le syndicaliste, enfin, précise qu'une offre publique d'échange (OPE) est actuellement en cours, lancée par le groupe Sacyr sur Eiffage : « Si cela ne fonctionne pas, cela peut se transformer en OPA avec pour risque de voir les autoroutes SAPPR et Aréa devenir la possession des Espagnols ». Christophe Gallet  
Péage en partie gratuit à Beynost
L'appel à la grève du syndicat Sud Autoroutes a été entendu. Des salariés ont fait des opérations de gratuité pendant 24 heures depuis hier et jusqu'à ce matin
Quelle ne fut pas la surprise d'un usager de l'autoroute A42 de passer au péage de Beynost gratuitement. La péagiste, gréviste solidaire avec d'autres employés, notamment ceux de Villefranche/Limas, a apposé une affichette signalant qu'elle est en grève. Cet employée a répondu à l'appel à la grève lancé par le syndicat Sud Autoroutes pour 24 heures du 4 mai à 4 heures jusqu'au 5 mai à 5 heures auquel des syndicalistes de Force ouvrière ont apporté leur soutien.
Emplois, salaires, conditions de travail, restructurations en cours, avenir de l'entreprise font partie des revendications des salariés qui font des opérations de gratuité de certains postes de péage sur tout le secteur des autoroutes Paris-Rhin-Rhône.
Partager cet article
Repost0
5 mai 2007 6 05 /05 /mai /2007 07:57

logosud-0001.jpg

COMMUNIQUE DE PRESSE DU 30 AVRIL 2007


Groupe Autoroutes Paris Rhin Rhône : le syndicat SUD appelle à la grève le 04 mai 2007 pour la défense des emplois, des salaires et des conditions de travail.



Le syndicat eek AUTOROUTES, première organisation d’Autoroutes Paris Rhin Rhône (filiale d’Eiffage), a déposé un préavis de grève du vendredi 04 mai 2007 à 04h00 jusqu’au samedi 05 mai 2007 à 05h00 sur la totalité du réseau Autoroutes Paris Rhin Rhône (APRR) et Autoroutes Rhône Et Alpes (AREA), filiales du Groupe Eiffage.

L’appel à une mobilisation de l’ensemble du personnel se fonde sur les motifs suivants :

 eek Autoroutes demande à la Direction du Groupe APRR la remise en cause des restructurations prévues au sein du Groupe, qui ont déjà conduit à des licenciements tout en annonçant des conséquences plus graves encore sur l’ensemble des emplois existants au cours des prochains mois,

 eek Autoroutes conteste la politique salariale menée chez APRR et AREA alors que les négociations prévoient actuellement une hausse de + 1,75 % en 2007 (les négociations se poursuivent), ce chiffre relevant d’un certain cynisme quant on sait qu’APRR a vu ses résultats annuels progresser de + 35% en 2006,

 eekAutoroutes tient aussi à ce que cette mobilisation soit une occasion de dénoncer les conditions de travail insupportables que subissent au quotidien les salariés de la totalité des services, filières et filiales (tensions, pressions individuelles, développement massif des péages automatisés avec réduction d’effectif, sous traitance, cadences et tensions qu’engendre une diminution drastique des heures travaillées, fusion des services, filiales et des établissements régionaux au nom des « synergies » voulues par Eiffage, dégradation du service aux clients et de la sécurité sur notre réseau…)

 eek observe que cette nette dégradation chez APRR et AREA prend sa source dans la privatisation du secteur autoroutier en décembre 2005, ce constat devant interpeller chacun au cœur de l’élection présidentielle ; l’arrivée d’Eiffage aura aussi fait basculer les salariés d’APRR dans le système d’actionnariat salarié (la Sicavas Eiffage 2000), avec toutes les limites et les risques que démontre actuellement ce système.

 Enfin, eek Autoroutes considère que cette mobilisation du 04 mai prochain sera aussi une occasion pour le personnel du Groupe APRR d’exprimer sa vive exaspération face à la lutte juridico-financière que se livre actuellement Eiffage et le groupe espagnol Sacyr dans le cadre de l’OPE lancée par ce dernier, SUD Autoroutes constatant que ce climat pesant ne fait qu’accroître les inquiétudes du personnel et les incertitudes sur le devenir de notre entreprise.


CONTACT eek : Jean Pierre CAMPANATO : 06.14.63.65.72

L’actualité eek AUTOROUTES sur Internet : http://www.sudautoroutes.com/

Partager cet article
Repost0
2 avril 2007 1 02 /04 /avril /2007 19:09

des salariés syndicalistes SUD de Saint-Omer entament leur 3ème mois de grève. (1 heure à chaque fin de poste).

Pour les autres organisations syndicales : TOUT VA BIEN A SANEF !?!

Bientôt les élections : les salariés jugeront

Partager cet article
Repost0
24 mars 2007 6 24 /03 /mars /2007 17:40

                                                                                           
 
Accord de Branche CATS « Cessation Anticipée d'Activité de Certains Travailleurs Salariés » : Pourquoi SUD Autoroutes ne le signe pas?
 
L'accord de Branche CATS vient d'être conclu au niveau de notre Branche d'activité, seul SUD Autoroutes n'a pas souhaité apposer sa signature sur un accord de Branche qui nous paraît à la fois peu ambitieux, trompeur vis à vis des salariés, en ajoutant par ailleurs que dans le contexte social actuel, nous craignons qu'un tel accord se transforme en outil de casse sociale entre les mains des Directions des sociétés autoroutières concernées.
 
Cet accord de Branche pourra désormais être négocié société par société (même si rien ne l'oblige...).
 
SUD Autoroutes constate qu'à l'application d'un tel accord visant au départ de salariés (ce qui ne peux que convenir aux Directions, à l'heure actuelle), aucun salarié qui bénéficiera du CATS ne sera remplacé : ce qui confirme notre point de vue quant à l'outil de diminution drastique des effectifs que constituera un tel accord. Et ceci annonce déjà des conditions de travail fortement détériorées, du fait d'un sous effectif, pour ceux qui resteront... et qui subiront.
 
En jouant sur la participation de l'Etat et sur les efforts non négligeables des salariés (qui y perdent 30% de leur salaire), on remarque donc bien peu de contraintes pour les entreprises concernées : comment être en osmose avec un principe qui verra des entreprises alléger leur effectif en ne mettant quasiment pas la main à la poche en direction des salariés partants ? Comment accepter qu'un salarié termine sa carrière avec, pour base actuelle, 65 % de son salaire pour solde de tout compte ?
 
L'accord ne prévoit pas d'obligation de négocier positivement dans les entreprises ; qu'adviendra t-il désormais, entreprise par entreprise ; d'une part le résultat final en sera donc un accord peu équitable : d'une société à l'autre, des salariés qui bénéficieront de cet accord CATS ne partiront pas avec les mêmes conditions. D'autre part, les entreprises n'envisagent aucun plan de préretraite, ni préretraite conventionnelle au bénéfice des autres salariés.
 
Si l'idée de départ se voulait positive (et remportait dans le principe l'adhésion de SUD Autoroutes), le résultat final est très éloigné de nos attentes, si éloigné que nous ne pouvons avaliser pareil accord.
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : le blog sudsanef
  • : AVERTISSEMENT : La lecture de ce BLOG peut entraîner un rejet des syndicats CFTC CFDT FO CGT UNSA CGC
  • Contact

Recherche

Archives

Articles Récents